Utilisation et entretien des piscines bois

Utilisation et entretien des piscines bois

Le non-respect des consignes d’entretien peut engendrer des risques graves pour la santé, notamment celle des enfants.


1. TRAITEMENT DE L’EAU

La piscine est installée ! Avant de prendre le premier bain, il est indispensable de “préparer” l’eau.
Les baignades laissent souvent derrière elles quantité d’éléments polluants tels que débris végétaux, terre, poussière, sueur, salive, cheveux, graisses, etc.
L’eau de piscine doit être protégée contre ces éléments pour éviter le développement de nombreux micro-organismes.
Pour cela, quelques règles simples peuvent être appliquées :
- Penser à filtrer durant la journée car la baignade est le facteur de pollution le plus important. Régler le temps de filtration en fonction de la température
de l’eau. Plus la température de l’eau est élevée, plus facilement se développera la flore bactérienne.


D’une manière générale, quel que soit le type de filtration, les impuretés doivent être éliminées par un lavage régulier de la filtration.

Filtre à sable : Lorsque la quantité d’impuretés dans le sable augmente, la circulation de l’eau se fait plus difficile et, donc, la pression augmente.
Se reporter à la notice d’entretien du groupe de filtration pour le lavage.
• Analyser l’eau de votre piscine : Penser à vérifier le pH (degré d’acidité ou d’alcalinité de l’eau) chaque semaine. Il doit toujours se situer dans
une fourchette comprise entre 7,2 et 7,6. Un mauvais pH entraîne une baisse d’efficacité des produits d’entretien, accélère le développement des
chloramines (mauvaises odeurs, irritations des muqueuses…) et la corrosion des pièces métalliques.
• Traiter régulièrement l’eau : Un traitement désinfectant hebdomadaire (brome, chlore, oxygène actif,…) contre les bactéries permet d’éviter les
désagréments d’une eau de mauvaise qualité. Un traitement tous les 15 jours avec un préventif anti-algues permet de lutter efficacement contre
l’apparition et la prolifération éventuelle d’algues.


i Utilisation et stockage des produits chlorés
Rappelons que ce sont des produits dangereux, qui doivent être utilisés et stockés exclusivement selon les indications des
fabricants. Ne pas mélanger les produits chimiques entre eux. Entreposer les produits, emballages bien fermés, dans un local frais
et aéré, ne pas les exposer directement au soleil. En cas d’utilisation d’un récipient pour les dosages, le rincer soigneusement
après chaque utilisation.
Lire attentivement les consignes de sécurité et modes d’emploi indiqués sur chaque étiquette.
Tenir tous les produits chimiques hors de la portée des enfants.

• Retirer tous les jours un maximum de saletés de la piscine avec une épuisette (feuilles d’arbres, insectes morts…) et nettoyer régulièrement la ligne d’eau
pour éliminer les dépôts gras.
• Vider le panier de la pompe. Comme pour celui du skimmer, penser à le vider régulièrement pour conserver un niveau de filtration optimal.
Traitement annuel : Pour conserver une eau propre, nettoyer le filtre, renouveler de 1/3 à la moitié de l’eau de la piscine et réaliser un bon hivernage.
Changer totalement l’eau de votre piscine tous les 3 à 4 ans.

2. ENTRETIEN DE LA STRUCTURE


• le bois

Le bois est un matériau vivant qui subit les variations d’humidité et de température. Un phénomène de gonflement, de microfissures ou de fentes peut
se produire dans le temps. Ce phénomène n’altère en rien la résistance mécanique du bois ou la durabilité de nos matériaux.
En outre, une déformation de la paroi sous la pression de l’eau peut se produire - principalement sur les madriers centraux et inférieurs (pression de
l’eau au maximum) - celle-ci est normale.
Sous réserve que le montage ait bien été effectué conformément aux instructions de la notice de montage, ce phénomène ne remet pas en cause la
solidité de la structure.
Le traitement par autoclave de tous les éléments bois de la piscine protège le bois des attaques d’insectes et de champignons. Ce traitement
donne un aspect verdâtre au bois qui ne présente en aucun cas un danger pour l’homme. Cette couleur va d’ailleurs s’atténuer avec le temps.
Progressivement, selon son exposition plus ou moins directe au soleil, le bois devient gris argenté. Ce phénomène peut être ralenti par l’utilisation d’une
lasure ou d’une huile de protection compatibles avec le traitement autoclave et, idéalement, appliquée quelques semaines après la mise en place
de la piscine (stabilisation de la structure, atténuation de la couleur verte du produit de traitement…).

• le liner

Le liner est une membrane PVC souple, particulièrement fragile. Veillez donc à ce que l’eau de la piscine soit parfaitement propre et que le pH ne soit
pas trop élevé.
- La ligne d’eau est la plus exposée aux dépôts divers. Elle doit donc être nettoyée régulièrement avec les produits adéquats (sans solvant et non abrasif).
- Ne jamais mettre de produit de traitement solide directement au contact du liner sous peine de décoloration de ce dernier. Les pastilles doivent être
dissoutes dans un diffuseur de chlore ou dans le panier du skimmer.
- Lorsque la filtration est stoppée, en période hivernale notamment, il est indispensable d’ajouter un traitement anti-mousse et un traitement anti-calcaire.
i Ne jamais vidanger complètement la piscine. Le liner ne doit jamais rester plus de 24h
sans eau sous peine de déformations, craquelures, etc.
Tâches sur le liner : causes et solutions

3. HIVERNAGE ET SECURITE


L’hivernage est une action essentielle de l’entretien de la piscine. Cette opération a pour but d’éviter une trop grande prolifération d’algues et de dépôts
calcaires dans le bassin pendant l’hiver. L’adjonction d’un produit d’hivernage vous permet de protéger l’eau et votre bassin en hiver et donc de faciliter
le nettoyage à l’ouverture de la saison.

Il est impératif de ne pas vider complètement la piscine en hiver (ou pour une longue période).
En effet, la vidange totale du bassin n’assure plus la bonne tenue du liner, ni même la structure du bassin, l’eau jouant un double
rôle d’isolant thermique et de lestage. La piscine est ainsi mieux protégée des aléas atmosphériques, la pression de l’eau évite
l’enfoncement des parois du bassin (en cas de mouvement de terrain) et compense la pression du sol et de la nappe phréatique.

L’hivernage du filtre est détaillé dans la notice fournie avec la cuve. Penser à retirer l’échelle bois et à la mettre dans un abris. Pour des raisons de sécurité,
cette échelle ne doit en aucun cas avoir d’autre utilité que l’accès à la piscine. Il est préférable de couvrir la piscine avec une bâche d’hivernage, ou
mieux une bâche de sécurité homologuée selon la norme NF P 90 308. Il faudra dans ce cas déneiger la bâche régulièrement. Mais la présence d’une
bâche ne doit pas empêcher la vigilance. Il faudra contrôler régulièrement l’évolution de l’eau et, en cas d’apparition d’eau verte, la traiter à l’aide d’une
solution chlorée. Enfin, vérifier le bon drainage des eaux de pluie autour de la piscine.

4. DEMONTAGE


Bien que possible, le démontage d’une piscine est déconséillé. En effet, il peut donner lieu à de la casse dans les composants et le repositionnement
du liner au remontage est une opération trés délicate.

• Berceau : Armature métallique qui renforce les parois allongées des modèles octogonaux. Se place dans la dalle béton, sous la structure. D’où l’importance de prévoir des réservations dans la dalle au moment de la couler.
• Dalle béton : Impérative pour préserver le maintien et la géométrie de la piscine, quelle que soit la taille de la piscine.
• Echelle extérieure bois : Moyen d’accès / de sortie de la piscine. Elle est amovible pour empêcher l’accès du bassin aux jeunes enfants.
• Echelle inox : Moyen d’accès / de sortie de la piscine. Fixée à la margelle par l’intermédiaire d’ancrages spécifiques, elle est amovible.
• Feutre géotextile : Feutrine protégeant le liner des aspérités du sol et des parois.
• Filtre à sable : Associé à la pompe, il permet de filtrer l’eau de la piscine. Il doit être dimensionné pour renouveler le volume d’eau en 4 heures pour une qualité de filtration optimale.
• Finition aluminium anodisé : Elément de finition aux angles des margelles assurant également un rôle de maintien mécanique (prévient la déformation aux extrémités des margelles).
• Liner : Toile de PVC mise en forme (soudures) pour épouser la forme du bassin. Il assure l’étanchéité de la piscine.
• Madrier : Elément de base de la structure bois. En Pin du nord traité, sa résistance permet la mise en terre totale ou partielle de la piscine
• Margelles : Pourtour supérieur de la piscine. Peut être en bois (Sapin du Nord).
• Pompe : Elle crée la circulation de l’eau permettant sa filtration.
• Poteau de renfort : renforcement sur chaque paroi afin de garantir plus de robustesse.
• Prise balai : Traversée de paroi permettant de brancher un aspirateur automatique sans encombrer le skimmer.
• Rail liner : Profil plastique fixé à la paroi dans lequel vient se positionner le liner.
• Refoulement : Traversée de paroi permettant le retour de l’eau filtrée dans la piscine. Au nombre de 1 ou 2 selon les modèles.
• Skimmer (ou écumeur de surface) : Traversée de paroi permettant l’évacuation de l’eau vers la filtration. Equipé d’un panier, il permet de récupérer les plus grosses impuretés présentes à la surface de l’eau.
• Vanne 6 voies : La vanne permet de modifier la fonctionnalité de la filtration (filtration, circulation, lavage, rinçage, hivernage, vidage

Laisser un commentaire

Tous les champs sont obligatoires

nom:
E-mail: (Non publié)
Commentaire:
Code de type